Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Comme prévu, dans le perspective du budget 2012, le Premier Ministre François Fillon vient d’annoncer ce lundi un « nouveau tour de vis » de 7 milliards d’euros.

Si la situation économique et sociale du Pays n’était pas si inquiétante, on en rirait volontiers.

Mais rappelons brièvement les principales mesures prises par le gouvernement :

-500 millions d’euros seront économisés sur le Budget de l’Etat. Comment ?  et de quelle manière ?

-700 millions d’euros seront économisés au titre des dépenses de la sécurité sociale. Les malades peuvent se réjouir :

-500 millions d’euros supplémentaires vont provenir du programme de cession immobilière des administrations : la France vend peu à peu son patrimoine ; un jour ce sera la Tour Eiffel ou le Château de Versailles.

-Les niches fiscales seront réduites de 2,6 milliards d’euros d’ici à 2016. Belle promesse !

-L’âge de départ légal à la retraite passera à 62 ans en 2017 et non plus en 2018. A condition que l’on les moyens financiers de prendre sa retraite, et cela reste à prouver !

-La TVA à taux réduit passera de 5,5% à 7% sauf pour l’alimentation, l’énergie et les services destinés aux handicapés. La TVA à 5,5% dans la restauration, c’est donc fini.

De quoi ralentir un peu plus la consommation des ménages !

-Le prélèvement forfaitaire libératoire sur les dividendes et les intérêts sera porté de 19% à 24%. Pas assez !

-Le barème de l’impôt sur le revenu sera gelé en 2012 et 2013 jusqu’au retour en dessous de 3% de déficit public. Saupoudrage !

Autres mesures

-Question d’exemple, les salaires du Président de la république et des membres du gouvernement seront gelés jusqu’au retour à l’équilibre des finances publiques. Belle comédie !

-Le plafond de remboursement des dépenses de campagnes électorales sera réduit de 5%. Pas de problèmes pour les grands partis politiques !

Voilà donc la rigueur annoncée. Une rigueur d’opérette que nos voisins italiens, grecs ou espagnols pourraient bien nous envier !  « La rigueur en France, mais ça n’existe pas Monsieur ! »

Pour conclure, je rapporte ici l’excellent commentaire de Marc Touati (économiste chez Assya Compagnie Financière) sur LCI :

«On fait avant tout du marketing: il faut rassurer notamment les agences de notation parce qu’il est clair que si on ne fait rien on va être dégradé dans les trois prochains mois.»

«Avec ces mesures, normalement on devrait maintenir le ‘triple A’ de la France au moins jusqu’à l’élection présidentielle.»

«On fait du marketing pour dire : «on va le faire» mais l’essentiel des mesures va porter sur 2012-2013-2014, ça veut dire que le gouvernement actuel n’aura peut-être pas à les faire. C’est un peu dommageable.»

«Clairement, on oublie l’essentiel, c’est-à-dire le fait qu’il n’y a pas de croissance aujourd’hui. »

«Nous sommes au bord de la récession, on n’est même pas sûr de faire 1% de croissance l’année prochaine. Et à partir de là, tout ce qui est annoncé là, c’est bien joli (mais) ça risque d’être difficile.»

FIN DE CITATIONS.

Pierre-Alain Reynaud

Site internet : www.pierre-alain-reynaud.com

cafe.republicain@gmail.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »