La France va-t-elle s’effondrer ? Le mauvais présage des Etats-Unis

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Nous l’avons constaté à maintes reprises : l’Allemagne ne nous aime guère et ne nous veut pas grand bien. Mais qui aurait pu le croire des États-Unis ?

Ces jours derniers, le journal Les Échos vient de publier un article qui, s’il n’est pas du tout sympathique pour la France, est particulièrement inquiétant. L’une des grandes « stars » du Wall Street, Davis Einhorm vient de conseiller ce lundi de « parier sur les banques grecques et contre la France ».

Incroyable, mais vrai. Le PDG de Greenlight Capital qui n’est pas n’importe qui et à qui l’on doit notamment l’anticipation de la faillite de Lehman Brothers, dit les choses carrément. Ainsi, il dresse un tableau très angoissant de la situation de la France en déclarant : les marchés obligataires considèrent la France comme l’Allemagne, alors qu’elle ressemble bien davantage à la Grèce“. (…) “La Grèce a bu la potion amère, elle a restructuré ses obligations et son économie. Elle a cessé de vivre au-dessus de ses moyens. La France, elle, semble trop fière pour se réformer.

Ce qui est grave, c’est la réalité de la situation. En effet, Davis Einhorm ne bluffe pas. Et il arrive bien à démontrer, chiffres à l’appui, que la charge payée par la Grèce est maintenant inférieure à celle de la France.

Alors, que penser de tout cela ? Nous savons que la dette sur 10 ans ne négocie à 1,3 % en France et à 9 % en Grèce. Selon ses analyses, Davis Einhorm déclare en conclusion : “si les marchés révisent le risque souverain français à sa juste valeur, le service de la dette française va devenir insupportable. C’est pourquoi nous recommandons de vendre (à découvert) la dette française. En parallèle et inversement, il recommande d’acheter certaines obligations de banques grecques …

Pour terminer, le grand financier confie : “les investisseurs s’inquiètent tous de la Grèce, mais ils devraient s’inquiéter davantage de la France. Le rendement des obligations françaises, tel qu’on le connaît aujourd’hui, ne devrait pas exister.

La France va-t-elle donc s’effondrer ? Ne soyons pas trop pessimistes ni fatalistes, bien que les pays étrangers, pour la plupart d’entre eux, prédisent un mauvais sort pour notre Pays.

Nous pouvons encore nous relever, à condition que la Nation change d’état d’esprit. Ne crions plus que nous sommes les meilleurs alors que nous restons à la traîne de l’économie. Soyons modestes et faisons notre mea culpa pour nos erreurs et surtout pour notre laxisme.

Il semble que le président Hollande ne l’ait pas compris encore. Pourtant, il devrait savoir que la France ne se relèvera pas d’un coup de baguette magique ou par un fait de hasard.

Les grandes réformes sont nécessaires et parmi les socialistes du gouvernement, seul Emmanuel Macron semble l’avoir saisi. Ces réformes vont obligatoirement dans le sens de l’austérité. Et bien que l’on veuille repousser ce sacrifice, il faudra bien un jour ou l’autre admettre la rigueur si nous voulons préparer l’avenir de la Nation et forger le bonheur des jeunes générations.

Pierre Reynaud

Essayiste-historien - Auteur de Révoltez-vous !

www.pierre-alain-reynaud.com

www.la-revolution2014.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »